Iparretarrak

Iparretarrak

4ème de couverture

Eneko Bidegain

Gatuzain

978-2-913842-55-7

18€

Histoire d’une organisation politique armée

Depuis sa création en 1973, l’organisation Iparretarrak s’attribua de nombreux attentats en Pays Basque nord ainsi que sur le territoire français. Par ces actions, IK contribua à un réveil de la conscience basque, dans une société dominée par des forces conservatrices. Sa première opération porta sur un conflit social au village de Banka. S’en suivirent des campagnes contre la touristification, les différentes administrations françaises, la répression policière ou la spéculation immobilière. IK se définissait comme une organisation politico-militaire, ancrée à gauche, partie prenante du mouvement abertzale (patriote). Son parcours fut jalonné de réflexions et de revendications d’ordre politique, économique ou culturel .L’Autonomie fut l’un des projets majeurs. Ses méthodes furent une source de débat permanent sur l’utilisation de la violence dans les luttes de libération nationale. Malgré un souci de ne pas vouloir causer de victimes humaines, ce fut un combat avec son lot d’interpellations, d’emprisonnements et d’évasions, de disparitions et de décès.

Pour la première fois, de nombreux militants de cette organisation dont Filipe Bidart nous livrent leurs témoignages et analyses dans cet ouvrage. Des magistrats et des policiers ayant participé à leur traque se sont également confiés à l’auteur. L’on y trouvera quelques révélations sur des contacts entamés avec le ministère de l’Intérieur, des recherches autour de la disparition de l’un des militants et des récits d’actions réussies ou avortées.

Le dernier attentat d’IK eut lieu en octobre 2000, et depuis, selon l’un de ses dirigeants, “l’esprit de résistance et les messages transmis par cette organisation sont toujours d’actualité”.